MEDEA – Pierre CORNEILLE

Projet de diplôme – scénographie théâtre – 2009

La scénographie amène CORINTHE à BERTHIER…
Tout est là mais les choses vont se révéler, apparaître au fur et à mesure (tout comme dans la structure de la pièce de Corneille) pour traduire le mystère de cette tragédie.
La prestance et la carrure de cette figure mythologique qu’est Médée, la ville de Corinthe, berceau de puissance, nous forcent le respect et nécessitent un côté imposant et surdimensionné. La montée de la fureur de Médée, l’ascension et la transcendance, la domination, l’évolution appellent un travail sur la verticalité et la hauteur.
En contraste avec cette immensité, les différents éléments vont évoluer, se transformer subtilement, en analogie avec le personnage de Médée. Celui-ci se voit modifié entre le début et la fin de la pièce, Médée installant progressivement le chaos. L’esthétique de la scénographie marque l’évolution dans le temps de Corinthe, ville de la mythologie grecque arrivée jusqu’à nous au XXI siècle. Le travail sur la patine, les cicatrices du temps, les empreintes (comme les vicissitudes qu’a connu Médée) y répondent. Pour cette réinterprétation, les côtés industriel et urbain actuel se révèlent par certains détails, en accord avec le lieu (les Ateliers Berthier) et par l’utilisation de la résille métallique.

The scenography bringsCORINTHto BERTHIER …

Everything is there but things are going to emerge, to appear as one goes along (quite as in the structure of the play of Corneille) to translate the mystery of this tragedy. The imposing presence and the stature of this mythological face (figure) called  Medea, the city ofCorinth, the cradle of power, force us the respect and require an impressive and oversize side. The rise(ascent) of the fury of Medea, the ascent and the transcendence, the domination, the evolution call a work on the verticality and the height. Contrasting with this unlimitedness, the various elements are going to evolve, be subtly transformed, in analogy with the character of Medea. This one is modified from the beginning to the end of the play, Medea gradually settling up the chaos. The aesthetics of the scenography marks the evolution in the time of Corinthe, city of the Greek mythology arrived until us in the XXIth century. The work on skates, the scars of time, the imprints (as the adventures that Medea knew) answer it. For this réinterprétation, the current and urban sides show certain details, related to the place (Berthier studios) and the use of the metallic net.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s