BIENVENUE À GATTACA

ANDREW NICCOL – NYC – 2053

Projet de diplôme – déco ciné – 2009

La sélection génétique habite les mentalités. Elle est devenue banale et quotidienne. La quête de perfection génétique est au cœur des préoccupations de l’humanité. On est en pleine transition entre le monde des « validés » et celui des « invalidés » qui tend à disparaître.
La Base de Gattaca s’est établie à NEW YORK CITY, symbole de puissance et de sélection. La Base des Astronautes se situe au niveau de Ground Zero, dans le quartier des affaires où pouvoir et puissance règnent. Ils reconstruisent là où il y eut une puissance détruite, comme une renaissance du pouvoir en tant qu’immortalité. La Base est comme un œil, une « bulle » diaphane qui contrôle tout, surveille tous. Elle est au cœur de la ville, à proximité de l’extérieur, pourtant son accès y est très contrôlé.
Des extensions architecturales sont venues coloniser les gratte-ciel new-yorkais comme repères de « validés » dans la ville.  Les « validés » occupent petit à petit la totalité de l’île de Manhattan alors que les « invalidés » se voient expulsés sur les îles alentours malgré quelques quartiers subsistants encore sur l’île principale.
La linéarité des rues new-yorkaises ou de l’esthétique architecturale témoignent de cette quête de perfection, d’organisation, d’uniformité, de « neuf » mais n’est en fait qu’un vestige (tout comme la Statue de la Liberté ou l’ONU) d’un ancien mode de pensée. Cependant le quartier des « invalidés » est dense, métissé, saturé, ancien et sous surveillance tout comme les accès dans Manhattan (ponts).
« Toi, non élu, tu ne pourras jamais y pénétrer… »

 The genetic selection lives in the mentalities. It has become common place and daily. The quest of genetic perfection is in the heart of the concerns of the humanity. We are in real transition between the world of the « validated » and that of the « invalidated » which tends to disappear. The Base of Gattaca has been established in NEW YORK CITY, symbol of power and selection. The Base of the Astronauts is situated at Ground Zero, in the business district where power and might reign. They reconstruct there where there was a destroyed power, as a revival of the power as immortality. The Base is as an eye, a translucent « bubble » which controls everything, watches everybody. It is in the heart of the city, near the outside, nevertheless its access is very controlled there. Architectural extensions have colonized New York skyscrapers as marks of « validated » in the city. Little by little the « validated » occupy the totality of the island of Manhattan whereas the « invalidated » are expelled on surrounding islands in spite of some remaining districts still on the main island. The linearity of the New York streets or the architectural aesthetics show this quest of perfection, of organization, uniformity, of « new » but is actually only a vestige (quite as the Statue of Liberty or the United Nations) of an ancient way of thinking. However the district of the « invalidated » is dense, former, crossed, saturated and under surveillance quite as the accesses in Manhattan (bridges).« You, non elected, you can never penetrate there … »

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s